Les tempêtes font que les arbres ont des racines plus profondes

Home » Dans un coin de l'atelier » Ecolo, vous avez dit écolo ?

Ecolo, vous avez dit écolo ?

Suite à mon article de la semaine dernière vous présentant mon tout dernier tableau brodé, j’avais envie de vous parler de mes choix écologiques. Si vous me suivez depuis mes débuts en broderie, vous avez sans doute remarqué l’évolution de mon travail et de mon style. Mais ce que vous ne voyez peut-être pas, c’est ma recherche constante vers une approche plus écologique.

Dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle, je m’applique à développer une démarche de plus en plus responsable. A l’atelier-boutique, les poubelles de tri, la fabrication de présentoirs avec du recyclage et l’utilisation d’objets de seconde main sont quelques gestes parmi d’autres. Oh, je ne suis pas irréprochable dans ce domaine pour autant ! Je sais que je peux faire mieux et j’y travaille !

Prenons un exemple concret de cette évolution vers l’écologie avec mes tableaux brodés.

Tableau hublot peint et brodé

D’abord réalisés sur du tissu en coton (acheté en commerce équitable tout de même…), je me tourne maintenant vers une autre matière : le lin. Le lin est de loin plus écologique. Ses besoins en eau sont totalement couverts par les précipitations naturelles. L’irrigation n’est donc pas nécessaire. On utilise très peu d’engrais et de pesticides pour sa culture. Le fil est obtenu par rouissage et teillage (pas de procédé chimique). De plus, le lin est une plante totalement exploitable, il n’y a aucun déchet. Et cerise sur le gâteau, sa production est française en grande majorité ou européenne. Dorénavant, toutes mes nouvelles broderies seront donc réalisées sur du lin, y compris les tableaux hublots.

Zoom sur le lin que j’utilise depuis peu pour mes tableaux brodés

Il y a environ deux ans, j’ai opté pour de nouveaux tambours à broder. Ils servent de cadres aux broderies. Ils sont en bois de hêtre et eux aussi viennent d’Europe. Bilan carbone ok ! De plus, ce hêtre provient de forêts labellisées FSC car gérées de manière responsable et durable.

Les tambours à broder qui entourent mes tableaux

La peinture, quant à elle provient d’une entreprise française. La fabrication se faisait entièrement en France mais depuis les années 2000, elle se fait également en Chine… Et il faut reconnaître que c’est une peinture qui n’est pas spécialement verte (je ne parle pas de la couleur !). Une recherche m’a permis de trouver un produit qui me conviendrait mieux car plus écologique, avec un faible impact sur la planète. Au fur et à mesure que je terminerai mes peintures actuelles, je les remplacerai donc par les nouvelles.

Peinture sur lin, juste avant la broderie

Reste le fil à broder… Certes, il est fabriqué en France mais il est en coton non bio (oups !). Il existe des fils de lin mais le choix des couleurs est extrêmement réduit. Il existe aussi des fils de soie mais le nettoyage à sec est alors fortement recommandé. Si ça ne pose aucun problème pour les tableaux (j’imagine qu’aucun d’entre vous aura la bonne idée de passer son tableau en machine !), ce serait dommageable pour les bijoux et les écharpes. Le fil coton que j’utilise est résistant, il ne s’effiloche pas, il garde ses couleurs dans le temps, le choix de coloris est grand et vous pouvez laver bijoux et écharpes sans crainte… Bref, j’avoue ne pas avoir trouvé mieux sans perdre sur la qualité de mon travail et la simplicité d’entretien pour vous. Alors, en attendant mieux, je garderai mon fil à broder.

Broderie en cours pour réaliser le tableau brodé que je vous ai présenté tout en haut de l’article

Je vous l’avais dit : je ne suis pas irréprochable ! Mais petit à petit, je m’améliore…

Facebookpinterestmail

2 Réponses jusque là.

  1. Luce dit :

    Chère Claude,

    Merci beaucoup pour ce partage.
    Les choses que vous mettez en place au fur et à mesure pour préserver Mère Nature sont à mettre à l’ honneur. Bravo et merci.
    Bien difficile de trouver des peintures « green » et adaptées à nos travaux, mais chaque geste compte. Et tout ce que vous soulignez ici fait chaud au coeur dans la démarche. MERCI à vous.

    • Claude dit :

      Merci pour votre message.
      Oui, chaque geste compte. Progresser chacun à son rythme, chacun selon ses possibilités, mais avancer dans ce sens, c’est important.
      Belle continuation (en peinture) à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.