Les tempêtes font que les arbres ont des racines plus profondes

Home » Dans un coin de l'atelier » Broche ou pas broche ?

Broche ou pas broche ?

Dans le dernier article, je vous présentais mes nouvelles broches peintes, brodées et encadrées comme des mini tableaux portatifs. Je précise d’ailleurs que vous les trouverez maintenant dans la boutique en ligne Le rire de l’arc-en-ciel.

Et vous, dites-moi… vous êtes broche ou pas broche ? Et si oui, pour quelles utilisations ? Je vous ai posé récemment ces questions sur les réseaux sociaux et à la boutique. Les broches ont parfois une connotation vieillotte. Et pourtant, elles ont tant de raisons d’être aimées et utilisées ! En voici quelques-unes (merci à vous qui m’avez répondu)…

Classique mais efficace, la broche se met sur un vêtement pour l’agrémenter. Elle est idéale pour rajeunir son éternel chemisier ou pour colorer sa veste unie, d’après Marie. Coralie trouve que ça apporte une touche de fantaisie sur un petit haut noir.

Utile pour fermer un gilet sans bouton (ou que vous n’avez pas envie de boutonner, comme Coralie), la broche peut également maintenir un châle ou une étole sur vos épaules lors d’une soirée qui se rafraîchit. Babeth, elle, m’a expliqué qu’elle utilisait une broche quand elle avait besoin de fermer un décolleté trop profond.

Plus original, vous pouvez orner un accessoire comme un chapeau, un bonnet, un sac (comme le sac d’Isabelle)…

Vous êtes peut-être comme Martine qui me dit : « J’adore les broches et n’en porte jamais… » ? Et si vous en faisiez un objet de décoration pour la maison ? Fixée sur un rideau, sur le plaid du fauteuil… Vous pouvez même fabriquer une décoration en accrochant un joli ruban sur votre mur. Vous y placerez diverses broches, des pins et autres fantaisies, dénichés ou achetés çà et là lors de vos sorties.

Facebookpinterestmail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.