Un adulte créatif est un enfant qui a survécu - Ursula K. Le Guin

Home » Bons baisers de l'Ile Grande » Quelques habitants de l’Ile Grande

Quelques habitants de l’Ile Grande

Cet été, vous êtes nombreux à passer vos vacances en Bretagne et plus particulièrement à l’Île Grande. Soyez les bienvenus. Amis vacanciers, je voulais profiter de ce nouvel article pour vous présenter quelques habitants d’ici. Des habitants discrets qui, comme vous, profitent des beaux jours et de la nature.

Pour commencer, voici la très distinguée Zygène de la Filipendule. Joli nom, n’est-ce pas ? Elle vole tranquillement sur quelques anthyllis vulnéraires, sans doute parce qu’elle trouve que sa robe noire et rouge se marie à merveille sur cette fleur jaune !

Zygène de la filipendule sur anthyllis vulnéraire
Zygène de la filipendule sur anthyllis vulnéraire

Pendant que cette chère Zygène s’occupe de son look, la Fourmi besogneuse court toute la journée. Ici une orchidée, plus loin une autre plante… Pas de temps à perdre, elle est attendue à la fourmilière dans les plus brefs délais.

Fourmi sur orchidée
Fourmi sur orchidée

L’Escargot des Dunes, lui, s’est arrêté ici. C’est décidé, il ne repartira qu’à la fin de la journée. Il fait décidément trop chaud pour lui cet après-midi !

Escargot des dunes sur roquette
Escargot des dunes sur roquette

Admirez les couleurs subtiles du Coléoptère. Il passe tranquillement, ignorant notre admiration pour ses nuances de bleu et de vert aux reflets métalliques.

Coléoptère sur armérie
Coléoptère sur armérie

Un peu plus loin, si on est attentif, on trouve la Syrphe discrète qui se fond dans le décor d’un séneçon.

Syrphe sur séneçon
Syrphe sur séneçon

Imposant par ses formes rondes et son bourdonnement digne d’une basse, un insecte débonnaire s’affaire sur un chardon bleu. Cher Bourdon, si utile à la pollinisation !

Bourdon sur chardon bleu
Bourdon sur chardon bleu

Vous sentez qu’on vous observe ? Exact ! La Coccinelle a stoppé net sa recherche de pucerons dodus pour vous dévisager. N’ayez crainte, belle dame, aucun mal ne vous sera fait. Notre amour pour vous est sans limite, en doutiez-vous ?

Coccinelle sur feuille
Coccinelle sur feuille
Facebooktwitterpinterestmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *