Les tempĂŞtes font que les arbres ont des racines plus profondes

Home » Et aussi... » L’histoire du lin

L’histoire du lin

Le lin, une histoire très ancienne qui remonte Ă  des milliers d’annĂ©es… Dans le Caucase, les archĂ©ologues ont retrouvĂ© des fibres de lin datant de 36 000 ans avant J.C. Depuis, le lin a fait beaucoup de chemin.

Lin en fleur, photo Bertfr, licence Creative Commons

C’est grâce à Charlemagne que sa culture commence à se développer en France. Le lin devient rapidement une fibre indispensable ! On apprend à le cultiver, à le filer et à le tisser. Le linge de maison et les vêtements sont en grande partie faits dans cette matière. Le lin français est réputé, il s’exporte.

Au XVIIIème siècle, 4 millions d’ouvriers français travaillent grâce au lin. La culture de cette plante reprĂ©sente 300 000 hectares.

En Bretagne, Quintin, ancienne citĂ© toilière, fait revivre cette Ă©poque grâce Ă  « La Fabrique Â», oĂą elle accueille les visiteurs pour leur raconter la fabrication et le nĂ©goce du lin. Il faut dire que les toiles « Bretagnes Â» ont fait la richesse de cette rĂ©gion. Tous les ans, la fĂŞte des tisserands anime Ă©galement la citĂ©.

FĂŞte des tisserands Ă  Quintin

Et puis, et puis… A partir du XIXème siècle, c’est le déclin. Le développement de l’industrie du coton pour commencer puis l’arrivée des textiles synthétiques vont mettre un frein considérable au lin.

Depuis l’entre-deux-guerres, le lin reprend du poil de la bĂŞte de la fibre de la plante ! Le climat doux oĂą pluie et soleil alternent joyeusement lui convenant parfaitement, il est cultivĂ© de la Normandie jusqu’aux Pays-Bas. La production française reste la plus importante. A 90%, le lin est cultivĂ© pour le textile. Les 10% restants servent Ă  des industries diverses (isolation, automobile…), au matĂ©riel de sport, Ă  l’alimentaire…

Le saviez-vous ? Le lin est une plante plutĂ´t Ă©cologique ! Ses besoins en eau sont totalement couverts par les prĂ©cipitations naturelles. L’irrigation n’est donc pas nĂ©cessaire. On utilise peu d’engrais et peu de pesticides pour sa culture. Le fil de lin est obtenu par rouissage et teillage et non par procĂ©dĂ© chimique. De plus, le lin est une plante totalement exploitable, il n’y a aucun dĂ©chet !

Le saviez-vous (bis) ? « Linge Â» et « lingerie Â» viennent du mot « lin Â» !

Facebooktwitterpinterestmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *